Toutes ces plateformes, qui appartiennent au groupe Facebook, ont connu lundi une panne généralisée pendant de longues heures.

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger ont recommencé à fonctionner, lundi 4 octobre en fin de soirée, après plus de six heures de panne, un incident sans précédent pour le groupe californien. Des millions, voire des milliards, d’utilisateurs de Facebook, d’Instagram et des applications de messagerie Messenger et WhatsApp n’ont plus eu accès à leurs services peu avant 18 heures, heure française.

Dans un communiqué (en anglais), Facebook a expliqué que l’origine de cette panne n’était pas due à un piratage mais à un « changement de configuration défectueux » au niveau du réseau permettant à ses serveurs de communiquer entre eux. Ce problème a « aussi affecté beaucoup des outils internes et des systèmes que nous utilisons », ce qui a compliqué « les tentatives pour diagnostiquer rapidement et résoudre le problème », a ajouté le groupe.

Lire aussi : Panne mondiale : le patron de Facebook perd 7 milliards de dollars en quelques heures 

Facebook affirme par ailleurs qu’aucun élément ne permet de penser « que des données d’utilisateurs n’aient été compromises » lors de cet incident qui a duré près de sept heures.

Une période de crise pour Facebook

Le site Downdetector (en anglais), qui suit les pannes des services numériques, a identifié celle du géant des réseaux sociaux comme « la plus importante qu’il ait jamais observée ». Il dit avoir reçu plus de 50 000 rapports d’incidents et estime que « des milliards d’utilisateurs ont été affectés ».

Facebook présente dans son communiqué ses excuses à « toutes les personnes et entreprises à travers le monde qui dépendent de nous » pour leurs activités.

Lire la suite sur FranceTVInfo.fr