Vous ne serez plus en mesure d’identifier des personnes présentent dans une photo sur Facebook, la plateforme met fin à cette Intelligence Articficielle (IA) et compte supprimer les données de plus d’un milliard d’utilisateurs accumulées depuis lors.

C’est une décision inattendue, mais nécesaire, selon Caitlin Seeley George (directrice de campagne chez Fight for the Future, une ONG.) qui va mettre en veilleuse « l’une des technologies les plus dangeureuses et les plus toxiques pour la vie politique ». De ce fait, certains outils populaires du réseau ne fonctionneront plus: quand un utilisateur publiera une photo, l’algorithme ne devinera plus les noms des personnes présentes dessus, par exemple.

« Même Facebook le sait. De la mauvaise identification des personnes de couleur (qui a déjà conduit à des arrestations injustifiées) aux systèmes qui épient nos moindres faits et gestes quotidiens, nous ne pouvons pas faire confiance aux gouvernements, aux forces de l’ordre ou aux entreprises avec ces algorithmes de surveillance massive» a ajouté la directrice de campagne.

De son coté, le groupe Meta (Facebook) met par ailleurs en lumière les usages utiles ou positifs de cette technologie, comme le déverrouillage de son écran de téléphone intelligent. Tout bien considéré, l’ère de l’identification intelligente est bien révolue et face à la pression d’associations, de grands groupes comme Amazon, Microsoft, IBM et Google ont arrêté, au moins temporairement, de vendre aux forces de police leurs logiciels de reconnaissance faciale.

#TechnoloPlus