Très chères futures mères de ma génération,

Je ne sais trop par quel hasard je décide de vous écrire ouvertement ce billet mais, peu importe la raison qui me pousse à le faire, je suis certaine qu’elle est bonne et qu’elle vous interpellera toutes.

En effet, ce billet porte sur l’une des plus grandes bénédictions dans la vie d’une femme : la maternité. Un être qui grandit à l’intérieur d’un autre être, c’est un véritable mystère que jusque-là, nous essayons de comprendre, mais n’arrivons pas véritablement à cerner.

Aussi mystérieuse qu’elle puisse être, cette bénédiction implique aussi par la suite de grandes responsabilités. Car, tout ne s’arrête pas là puisqu’il faut à tout prix élever l’enfant (et bien le faire s’il-vous-plait), l’aider à grandir, à s’épanouir, tout en lui inculquant des valeurs intrinsèques qui lui seront utiles à l’avenir.

Pourtant, dans la société haïtienne, (notre petite société haïtienne à nous), il est facile de constater que nos fillettes sont élevées différemment par rapport à nos garçons. Dorénavant, mesdames, voilà quelques petits conseils que je voudrais vous donner à ce sujet. Et que peut-être vous connaissiez déjà avant, mais je rends quand même la liberté de vous les rappeler à nouveau car je devine que vous n’êtes certainement pas trop loin d’enfanter.

Pour vos petites princesses :

1. Apprenez-leur, dès le plus jeune âge, à savoir dire non quand il le faut.

C’est une erreur de vouloir réduire nos petites filles à  une question de sagesse incarnée. Toute petites, elles ne doivent pas avoir peur de refuser ce qui les dérange ou les agace sous prétexte qu’on leur reproche de ne pas être gentilles! Chaque chose en son temps.

2. Développez chez elles l’indépendance !

‎Cela me dérange de voir certaines femmes contraindre leurs époux à leur fournir le nécessaire dont elles ont besoin au quotidien, sans aucune considération. Je voudrais vous rappeler mesdames, pour l’amour du ciel, que les hommes sont vos partenaires, et non vos pères! Vous vous êtes mis ensemble pour construire avec lui et non pour que vous lui soutiriez ses moindres petites économies.

Éduquer vos fillettes à développer leur autonomie, c’est leur apprendre dès le plus jeune âge à prendre indirectement en main leur avenir. Aussi simple que ça. Étant donné que toute chose est faite d’équilibre, venons-en maintenant à vos petits princes chéris. Ce billet ne concerne pas uniquement les fillettes.

Pour vos petits bouts de choux, je vous encouragerais :

1. De leur apprendre à se débrouiller seuls quand maman ou mamie n’est pas là.

‎Montrez-leur à faire une omelette,  à nettoyer leur chambre. Ce sera un soulagement pour leurs futures femmes à la maison. Ces dernières les verront comme de véritables princes charmants.

2. Encouragez-les à s’exprimer. Cela favorise de meilleures relations.

De toute façon, la liste des conseils pour élever ces petits êtres merveilleux n’est pas exhaustive. A chaque parent sa façon d’élever son enfant mais derrière cette triste réalité haïtienne que nous connaissons tous, ces petits conseils ne seront jamais de trop.

Nous sommes en 2033, soit 15 ans plus tard et ma fille vient de tomber sur ce fameux billet que vous avez tantôt pris le plaisir de lire.

Merci de partager avec les mamans / futures mamans que vous connaissez et aux papas / futurs aussi, zéro jalousie!

A mon futur mari et nos formidables enfants.